Articles Commentaires

Alter-Echos » Alternatives concrètes

Alternatives concrètes

Ici sont regroupés les liens vers les vidéos des portraits des alternatives concrètes qui font face aux défis environnementaux, sociaux et démocratiques que nous connaissons.

———-

Détroit : l’agriculture urbaine, antidote à la désindustrialisation ?

Détroit, symbole international de l’industrie automobile américaine, mais aussi « symbole de la post-industrialisation » depuis que ses habitants essaient de réinventer leur ville à partir de l’agriculture urbaine et de l’autosuffisance alimentaire. Qu’ils cultivent pour survivre, pour nourrir les plus démunis, avoir accès à de la « nourriture saine » , recréer du lien social dans le quartier ou développer une activité économique locale… Tous à leur manière façonnent une société post-industrielle. Qui inspire.

———-

Quand l’agroécologie enrichit les femmes des quartiers populaires

Dans une banlieue populaire au nord de Rio de Janeiro, une coopérative a bouleversé la vie des habitantes. Des terres en friche sont cultivées par une vingtaine de familles volontaires. Rotation des cultures, diversité biologique, compost, économies d’eau, banque de semences, refus des engrais chimiques et des OGM sont autant de pratiques désormais partagées. Les femmes à l’initiative du projet ont reconquis leur autonomie.

———-

Près de Pau, des compagnons d’Emmaüs réalisent leurs utopies

À Lescar, les 125 membres de la communauté Emmaüs ont de l’énergie et des idées. Professionnels de la récupération, ils se sont lancés dans l’éco-construction, convaincus que l’intégration passe par le bien-être dans l’habitat. Chaque compagnon est invité à construire la maison dont il rêve. Lieu d’accueil pour tous ceux qui le souhaitent, sans condition, la communauté Emmaüs Lescar-Pau expérimente au quotidien décroissance et solidarité.

———-

En Argentine, les habitants cultivent pour sortir de la crise

En Argentine, la crise économique de 2001 a généré un chômage et une désespérance sociale sans précédent. Pour y faire face, la municipalité de Rosario a jeté les fondements d’une véritable politique d’agriculture urbaine. Jardins communautaires installés en périphérie, pratiques agricoles en biodynamie ou encore livraisons de paniers de légumes : c’est une révolution alimentaire au cœur de la ville, qui fait vivre désormais des centaines de familles. Reportage.

———-

Etats-Unis : l’aquaculture investit les usines abandonnées

Rencontre, avec James Godsil, un des fondateurs de Sweet Water Organics à Milwaukee dans le Michigan. Une usine abandonnée depuis des décennies au cœur de la ville qui sert aujourd’hui de lieu d’élevage de poissons et de légumes en aquaculture :

———-

Près de Pau, des compagnons d’Emmaüs réalisent leurs utopies

À Lescar, les 125 membres de la communauté Emmaüs ont de l’énergie et des idées. Professionnels de la récupération, ils se sont lancés dans l’éco-construction, convaincus que l’intégration passe par le bien-être dans l’habitat. Chaque compagnon est invité à construire la maison dont il rêve. Lieu d’accueil pour tous ceux qui le souhaitent, sans condition, la communauté Emmaüs Lescar-Pau expérimente au quotidien décroissance et solidarité.

———-

Villes américaines en transition : d’immenses défis

Boulder est connue comme l’une des villes les plus vertes des Etats-Unis. Depuis 2005, Michael Brownlee, fondateur de Transition Colorado, travaille à essaimer les initiatives de relocalisation dans le domaine de l’alimentation et de l’agriculture. Mais au pays de l’essence pas chère, il demeure difficile de se faire entendre. Rencontre avec les promoteurs des villes en transition.

———-

Manduvirá : le sucre qui adoucit la vie

La coopérative Manduvirá située au sud-est du Paraguay produit du sucre bio grâce au commerce équitable. Et améliore considérablement la situation de la population. Dans ce reportage vidéo, Alter-Echos a rencontré les acteurs de cette coopérative qui est parvenue à exporter sans intermédiaire son propre sucre bio et équitable dans le monde entier.

———-

Echanger les semences face à l’extension du soja transgénique :

Les 17 et 18 septembre 2010, plus de 2000 producteurs et artisans ont participé à la première fête nationale des semences paysannes et créoles en Argentine pour affirmer le droit du peuple argentin à décider ce qu’il veut consommer, comment et pour qui il le produit :

———-

Semilla Roga : la maison de la semence, alternative à l’agrobusiness ?

Devenu en quelques années le 5e producteur mondial de soja, le Paraguay connait une expansion fulgurante des cultures transgéniques, illégales pour la plupart. Rencontre avec les membres de la Conamuri, une organisation de femmes paysannes et indigènes à l’initiative de la Semilla Roga, une maison de la semence :

———-

Montréal : l’agriculture urbaine, nourrir et verdir la ville ?

Du projet de serre au 12ème étage de l’université Concordia au programme de jardin sur les toits coordonné par l’association Alternatives, plongée au coeur de l’agriculture urbaine à Montréal… :

———-

Ecoconstruction : le bambou pour loger les paysans

Takuara Renda, « le monde du bambou » en Guarani est une association qui depuis dix ans maintenant travaille à aider les populations rurales du Paraguay à regagner ou conserver leur autonomie. Rencontre.

———-

« Quartiers verts, actifs et en santé », présentation.

Dans cette vidéo, Luc Rabouin, le directeur du Centre d’écologie urbaine de Montréal, présente les principes sur lesquels s’appuie le Centre d’Ecologie Urbaine de Montréal pour transformer les quartiers :

———-

Le Centre d’Ecologie Urbaine de Montréal, fruit des luttes urbaines.

Fondé en 1996, le Centre d’Ecologie Urbaine à Montréal essaie d’apporter des réponses novatrices en faisant « l’amalgame de l’écologie, de la démocratie et de la citoyenneté urbaines ». Rencontre avec son directeur, Luc Rabouin.

———-

Woodbine, un lieu pour mettre l’écologie sociale en pratique :

Près de Denver, le Woodbine Ecology Center s’inspire « des valeurs des peuples natifs d’Amérique du Nord » et du besoin de modes de vie plus « égalitaires, soutenables et autosuffisants » pour expérimenter une alternative mélangeant la théorie et la pratique :

———-

Une journée à Gaia, écovillage argentin

Mener une vie « soutenable » : c’est le choix fait par les habitants de l’écovillage de Gaia, en Argentine. Respecter la biodiversité, inventer des échanges économiques alternatifs, créer l’autosuffisance énergétique, repenser l’architecture… Les membres de la communauté de Gaia expérimentent une vie différente, basée sur la simplicité volontaire. Reportage.

———-

Bauen : l’hôtel de luxe qui accueillait ouvriers, paysans et militants

Le Bauen, à Buenos Aires, est un grand hôtel atypique. Fermé en 2001 pour cause de mauvaise gestion et de crise financière, il a rouvert sous l’impulsion d’une poignée d’anciens employés licenciés. Décidés à se réapproprier leur ancien outil de travail, ils se lancent dans l’aventure de l’autogestion et se regroupent en coopérative. Pari réussi pour un lieu d’hébergement qui accueille touristes et militants solidaires.

3 commentaires pour "Alternatives concrètes"

  1. De Nagoya à Cancun, des initiatives citoyennes innovantes « Climatjustice dit :

    [...] D’ici là, un colloque intitulé “Face à la crise écologique et sociale, quelles relocalisations et reconversions?“, à l’initiative d’Attac France avec la participation de nombreuses organisations sociales et environnementales, aura lieu le lundi 22 novembre à Paris (présentation ici). Par ailleurs, une assemblée européenne pour la justice climatique aura lieu à Bruxelles du 26 au 29 novembre 2010 (voir l’appel ici). Et vous pouvez retrouver de nombreuses alternatives concrètes locales faisant face aux défis climatiques et environnementaux sur le site d’Alter-Echos. [...]

  2. CANCUN ENTERINE COPENHAGUE ! « Forum Social à Ivry dit :

    [...] - le projet « Echo des alternatives » pour aller à la rencontre des alternatives concrètes : http://alter-echos.org/nos-videos/alternatives-concretes/ [...]

Laisser un commentaire