Articles Commentaires

Alter-Echos » Justice Climatique » Durban : pas de Banque mondiale dans les financements pour le climat !

Durban : pas de Banque mondiale dans les financements pour le climat !


Présenté comme un véritable succès lors de la conférence de Cancun, le fonds Vert pour le Climat n’existe toujours pas, un an plus tard. Sans règles de fonctionnement, sans représentants et sans financements, ce fonds vert est à ce jour un mirage. Dans les négociations, du côté des sources de financement, primauté est donnée aux marchés, notamment du carbone et plus largement au secteur financier. Sur le versant utilisation, il est prévu que le secteur privé bénéficie d’un accès direct à ces fonds pour mener des projets dans les pays « vulnérables ». Donnant par ailleurs un rôle majeur à la Banque Mondiale, ce fonds, en plus d’être inopérant, est aujourd’hui largement décrié.

Ce jeudi 1er décembre, de nombreuses organisations ont organisé une action devant le centre de conférence de négociations de l’ONU à Durban pour rappeler ces quelques évidences et faire entendre leurs exigences. Parmi elles, la nécessité d’obtenir des financements prévisibles, additionnels et publics. Dans l’esprit de ces organisations engagées pour la justice climatique, l’utilisation de ces fonds « devrait être définie par les pays en voie de développement, sur la base de processus de planifications participatives et souveraines » et non par une administration internationale ou en fonction d’intérêts privés. Pour que les négociations climat ne soient pas définitivement une Conférence des Pollueurs.


Retour en images :

Ecrit par

Catégorie: Justice Climatique · Tags: , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire